Actions interentreprises sur la transmission des savoirs faire

Le contexte

Les entreprises sont confrontées en permanence à la question de la gestion des compétences et notamment à leur transmission.
Dans le même temps, les évolutions démographiques et notamment les départs à la retraite renouvellent les enjeux de la transmission des savoir-faire professionnels au sein de chaque entreprise et la situe dans une logique de transfert.

Certaines entreprises du Val d’Oise sont particulièrement concernées par ces évolutions puisque une part importante de leur effectif est en deuxième partie de carrière voire en fin de carrière.
Ces entreprises cherchent à maintenir au sein de leur organisation des savoir-faire professionnels peu ou pas formalisés et détenus par des personnes expérimentées qui sont appelées à partir à la retraite dans un délai plus ou moins rapide.

Les objectifs :

Sous l’impulsion de la DDTEFP du Val d’Oise et de la délégation territoriale OPCALIA, 8 entreprises, confrontées à des problématiques de vieillissement de leur effectif et de transmission des savoir-faire, ont participé à cette démarche collective animée par MCC Mobilités.

4 d’entre elles (groupe 1) ont participé à la co-construction d’un guide méthodologique générique sur la transmission des savoir-faire dans l’entreprise, les 4 autres (groupe 2) à son expérimentation et à sa validation.
Cet outil a vocation à être diffusé auprès des autres entreprises du département et de la région.

L’approche méthodologique :

Cette démarche s’appuie sur la prise en compte de trois axes fondamentaux : le cadre d’action, l’ensemble des acteurs concernés et le dispositif de transmission.

  • La transmission des savoir-faire suppose un cadre d’action, qui peut être intégré dans la démarche GPEC de l’entreprise : la gestion prévisionnelle des effectifs, des métiers et des qualifications, des compétences, des parcours.
  • La transmission des savoir-faire nécessite la mobilisation de l’ensemble des acteurs concernés par la mise en place d’un dispositif de transmission en situation de travail : Direction d’entreprise, responsables RH et/ou responsables de formation, managers, les salariés « transmetteurs » et les salariés « récepteurs ».
  • La mise en place d’un dispositif de transmission en situation de travail met en jeu plusieurs dimensions. Il s’agit de les prendre en compte et d’en préciser les spécificités dans le cadre d’une logique de transfert : l’objet de la transmission, l’identification des personnes, l’analyse de l’activité et la formalisation des savoir-faire acquis par l’expérience, les moyens du dispositifs, les modalités de transmission des savoir-faire en situation de travail, la durée du dispositif, le système de reconnaissance et le dispositif d’évaluation.

    Le déroulement du projet :

    Etape 1 : les étapes génériques.
    Définir le cadre. Partager des expériences et des outils liés à la démarche GPEC et au dispositif de transmission des savoir-faire

    Etape 2 : les situations spécifiques.
    Prendre en compte les spécificités de chaque entreprise pour l’analyse d’un poste nécessitant la transmission des savoir-faire

    Etape 3 : le guide méthodologique.
    Des étapes génériques illustrées par des situations spécifiques : Partager les analyses conduites dans chaque entreprise, construire l’outil méthodologique en cabinet et présenter l’outil méthodologique et son mode d’emploi

    Etape 4 : expérimentation.
    Partager les diagnostics et les plans d’actions élaborés en s’appuyant sur l’outil méthodologique pour mettre en œuvre un dispositif de transmission des savoirs faire. Enrichir et valider l’outil

    Le guide co-construit avec les entreprises sera mis en ligne le 9 décembre.

    MCC-Mobilités